Calligraphie

Françoise Michaud

J’ai démarré la calligraphie il y a une dizaine d’années avec Florence Robert et j’ai ensuite poursuivi mon apprentissage auprès d’Anne Sacramento, de Christel Llop et de Kitty Sabatier.

En approchant la calligraphie, j’ai découvert un moyen de mettre en valeur le fond et la forme d’un texte qui m’inspire souvent une couleur, une atmosphère autour desquelles viennent se greffer d’autres couleurs, des traces et des formes. Le texte peut être lisible ou illisible mais il reste le fil conducteur

J’apprécie écrire les textes d’auteurs que j’ai pu rencontrer et avec qui j’ai pu discuter . . .

Une première collaboration avec l’auteur toulousain Benoît Séverac m’a permis de travailler sur un texte complet, sa nouvelle Une Peur Bleue, en explorant une seule couleur, le bleu.

J’ai ensuite travaillé sur les textes de la poétesse et essayiste algérienne Habiba Djahnine, extraits de son recueil Fragments de la maison

En 2018, ce sont les textes poétiques de Claude Faber, écrivain, poète et journaliste qui m’ont inspirée, ceux notamment extrait de son recueil De Terre et de Chair nous Sommes. J’ai privilégié un travail à base de pigments, de fusain, d’encres et d’aquarelle Gansai.

En 2019, suite à un voyage à Lisbonne et à une rencontre avec une chanteuse de Fado, j'ai eu envie d'explorer ces chants.